Des entreprises agricoles uniques en leur genre

(0)
Publié pargestionnaire Catégorie
Publié le Jan 01, 1970

La Petite-Nation trouve sa niche

La plupart des automobilistes qui empruntent l’autoroute 50 entre Montréal et Gatineau ignorent ce qui se cache dans les vallons qui se succèdent tout au long du trajet. Pourtant, quelque 300 entreprises agricoles, dans plusieurs cas, uniques en leur genre, s’y trouvent.

Longeant la rivière des Outaouais au sud et située à proximité des Laurentides, la Petite-Nation La Lièvre se veut la destination touristique de la municipalité régionale de comté (MRC) de Papineau. Longtemps un lieu prisé par les cyclistes, les adeptes de moto et, plus récemment, les férus de musique rock, la région se démarque aujourd’hui par la diversité de ses entreprises agricoles, offrant ainsi une foule de possibilités intéressantes en matière d’agrotourisme.

Pas plus tard que la fin de semaine du 22 au 24 août derniers, on y présentait la cinquième édition de la Foire gourmande Outaouais-Est ontarien, un événement interrives qui réunit des producteurs et des transformateurs et qui offre aux visiteurs des kiosques et des repas gastronomiques mettant en évidence les produits locaux. Le bilan de cette année : plus de 12 000 visiteurs.

« La région compte plusieurs entreprises qui ont atteint une certaine stabilité au fil des ans et avec lesquelles on travaille », note Vincent Philibert, directeur de la Table agroalimentaire de l’Outaouais.

« Plusieurs des entreprises s’y trouvant veulent faire affaire avec nous, notamment pour figurer sur les différents circuits que nous élaborons. Par exemple, environ le quart des entreprises qui font partie de notre parcours Croquez l’Outaouais sont situées dans la Petite-Nation », ajoute Vincent Philibert.

L’agrotourisme à l’honneur
La taille des entreprises agricoles, l’importance accordée aux produits biologiques et les efforts investis dans l’agrotourisme caractérisent la Petite-Nation. En effet, si l’on compare la MRC de Papineau à une autre MRC de l’Outaouais reconnue pour ses entreprises agricoles, soit celle de Pontiac, on constate que cette dernière compte des producteurs possédant d’immenses terres et exploitant des entreprises de plus grande taille.

Bien que les deux régions génèrent environ le tiers des revenus agricoles de l’Outaouais chacune, selon les données fournies par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), la MRC de Papineau compte plus du tiers des entreprises certifiées biologiques de l’Outaouais sur son territoire. En revanche, la MRC de Pontiac n’en compte qu’environ 15 %.

Ce nombre élevé d’entreprises biologiques permet la création de circuits touristiques. Ainsi, plus de la moitié des entreprises agricoles de la Petite-Nation offrent visites guidées, animations, dégustations et autres activités incitant les touristes à s’arrêter à la ferme.

De plus, comme une bonne partie des producteurs possèdent leur propre réseau de distribution, on profite de la présence des touristes pour promouvoir l’entreprise et vendre des produits. Bref, il ne fait aucun doute que cette région, méconnue jusqu’à tout récemment, est appelée à croître. Les différents festivals qui s’y multiplient, les circuits cyclistes de la région dévoilés le printemps dernier, et la publicité dont jouit de plus en plus la Petite-Nation contribuent à piquer la curiosité des touristes et des épicuriens.

Source : ACTUALITÉ RURALE, LA TERRE DE CHEZ NOUS